Si le nom de Procter & Gamble est le premier à venir à l’esprit lorsque l’on évoque l’open innovation, la Chine n’a pas à rougir. L’empire du milieu serait même en passe de nous dépasser sur ce point. Face aux champions occidentaux de l’innovation ouverte tels que General Electric, GlaxoSmithKline’s, Allstate ou Elli Lily, l’empire du milieu avance ses pions. Présentation.

 

Portrait chinois

Si Haier était un type d’organisation : une entreprise.

Si Haier était une nationalité : Chinoise.

Si Haier était un métier : fabriquant d’apliances (réfrigérateurs, smarphones, climatiseurs…).

Si Haier portait encore son ancien nom : Qingdao Refrigerator Company

Si Haier était un effectif : 80 000 collaborateurs .

Si Haier était un chiffre d’affaires annuel : $30 milliards.

Si Haier était une capitalisation boursière : $60 milliards.

Si Haier avait un signe particulier : l’open innovation.

 

Ouverture sur le monde… de l’innovation

L’open innovation chez Haier est protéiforme mais centrée sur les hommes et les pratiques managériales.

Toute une culture d’entreprise que six points permettent de cerner :

  • L’autonomie : les 80 000 collaborateurs ont été dispatchés, par son CEO Zhan Ruimin en 2000 ZZJYTs (acronyme chinois pour désigner des entités indépendantes, auto-gérées, ayant leurs propre P&L et dont les membres sont payés à la performance).
  • La fluidité : les employés peuvent très librement changer de business unit.
  • La valorisation du terrain : les collaborateurs au contact des clients (les commerciaux) se voient donner un maximum d’autonomie et de pouvoir de décision.
  • La participation élargie : quiconque peut proposer une idée de nouveau produit. Elle sera soumise au vote des employés, des fournisseurs et des clients qui décideront collectivement quels projets seront lancés, financés, etc.
  • La récompense : un collaborateur à l’origine d’une idée gagnante se voit automatiquement nommé leader d’une business unit et habilité à constituer une équipe en recrutant à l’intérieur de Haier.
  • L’approbation : chaque trimestre, les leaders de business units sont reconduits ou non, via un système de vote.

 

 

Un espoir partagé… avec HOPE

La communauté HOPE (Haier Open Partenerships Ecosystem) réunit quelques 67 000 collaborateurs, clients, fournisseurs, échangeant en continu pour identifier de nouvelles opportunités de business.

Haier est une référence en terme d’open innovation. Fast Company et le Boston Consulting Group lui ont respectivement accordé le statut de marque chinoise la plus en pointe et classée parmi les entreprises les plus innovantes au monde.

Bill Fisher et Umberto Lago, les auteurs du livre Reinventing Giants: How Chinese Global Competitor Haier Has Changed the Way Big Companies Transform, qui étudent Haier depuis plus de dix ans, ne s’y sont pas trompé et on décelé quatre étapes dans sa transformation :

  1. Etablissement de la qualité
  2. Développement de la diversité
  3. Re-engineering des process
  4. Réduction de la distance avec les clients

 

Plus globalement, ce qui frappe dans la success story d’Haier est combien le business model et la culture corporate de l’entreprise sont intrinsèquement liés. Un phénomène peut-être rendu possible par la culture chinoise bien différente de la nôtre ? Si telle est la clé de la réussite, l’innovation a de beaux jours devant elle et surtout en plein cœur de l’empire du milieu.

Share