Steve Jobs avait coutume de dire que, si nous ne sommes pas responsables des cartes que l’on nous distribue, nous sommes les seuls responsables de ce que nous en faisons. Et si c’était également vrai pour la recherche d’un nouveau poste ? Une hypothèse que pose Hervé Bommelaer comme point de départ de son dernier livre.

 

1. Bonjour Hervé Bommelaer, pourquoi avoir écrit ce livre… maintenant ?

Je publie des chroniques hebdomadaires sur mon profil LinkedIn. Elles récoltent en moyenne entre 1000 et 5000 vues.

Il y a deux ans j’ai publié un article sur les idées de Steve Jobs appliquées à la gestion de carrière et cette publication a généré 50 000 vues. Je me suis dit qu’il y avait manifestement une attente et j’ai alors écrit d’une traite « Trouver un job grâce aux conseils de Steve Jobs ».

 

2. Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

L’introduction car c’est un énorme clin d’œil. Elle correspond à mon état d’esprit : on peut faire des choses sérieuses et utiles tout en y prenant du plaisir et en s’amusant.

 

3. Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

La fin programmée du salariat et l’émergence de carrières multifacettes, faites de missions successives avec des changements de sociétés, des changements de métiers, des vocations évolutives, des formations tout au long de la vie, etc.

4. Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

Je reprendrai le conseil de Steve Jobs que je cite dans mon livre : « Prenez le volant de votre vie professionnelle, ne le laissez pas à un autre. Trouvez pour quoi vous êtes fait, et faites-le car c’est le plus sûr moyen de vous épanouir dans votre travail ».

 

5. En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

L’écriture d’un roman qui n’aura sans doute aucun succès mais qui va me procurer beaucoup de plaisir à écrire.

Merci beaucoup, Hervé.

 

Le livre : Trouver un job grâce aux conseils de Steve Jobs, Hervé Bommelaer, Eyrolles, 2018.

Share