Les start-up de la French Tech n’ont pas à rougir face aux digital champions américains. Mais si ces derniers savent se raconter à merveille dans des livres hagiographiques, les entreprises françaises n’ont pas encore ce réflexe. Un point qui pourrait changer si elles emboîtent le pas de Gilles Chételat que nous avons interviewé à l’occasion de la sortie de GET SHIT DONE, récit d’une aventure humaine et technologique couronnée par le succès.

 

 

Bonjour Gilles Chételat, pourquoi avoir écrit ce livre… maintenant ?

 

Il faut aussi mettre en avant les histoires de start-up françaises, plus proches de nous.

Je lis moi même beaucoup de bio ou de récits de belles histoires entrepreneuriales américaines mais je pense qu’il existe aussi une French Touch dans la French Tech. Le fait de mettre en avant le succès par les individus qui l’ont construit me paraissait novateur et inédit. Le récit de l’histoire de Sticky, la startup que j’ai cofondé avec Hervé Brunet (le 1er chapitre du livre), l’embauche de nos premiers profils clés, les rencontres avec nos investisseurs institutionnels, les acteurs de notre hyper croissance produit, internationale et financière, tout y est. J’ai toujours cherché aussi de la littérature sur la vente d’une startup; comment ça se passe vraiment et ce qu’il se passe après que ce livre était aussi l’occasion de dévoiler ces coulisses de l’exit. On a maintenant beaucoup de startup bien financées par de belles levées en France, il faut parler de l’entrée en bourse ou de la revente pour envisager la suite.

 

 

Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

 

Il y a forcement pas mal d’éléments personnels dans ce livre. J’ai cherché à trouver la ligne d’écriture juste entre le déballage qui peut se révéler obscène, car impudique, et le récit trop plat, trop générique, trop lisse. Je ne pouvais finalement pas parler des autres sans parler un peu de moi. Le chapitre qui me représente sans doute le mieux est le chapitre dédié à Françoise, la DG du groupe ESC Clermont. J’ai dû me plier au dur exercice de parler de moi devant plus de 1000 jeunes étudiants… en évitant les conseils de vieux cons. A vrai dire, l’univers des startup va tellement vite que ce qui est vrai aujourd’hui ne l’est plus forcement demain.

 

 

Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

 

Je suis passionné par le Tech for good depuis plus de 3ans maintenant. Il s’agit de l’usage de l’innovation et des technologies pour le bien commun dans des domaines comme l’éducation, la santé, le bien-être… Ce secteur est très mature dans les pays anglo-saxons, on l’associe un peu trop à la philanthropie en France. Je suis convaincu au contraire que nous pouvons allier business profitable (et donc autofinancé) et bien commun.

L’intelligence artificielle fait peur, à tort peut être. Si l’on parle d’une technologie inventée par l’homme et pour l’homme, je partage le point de vue de Luc Julia (Inventeur de Siri et auteur de ‘L’intelligence artificielle n’existe pas Editions FIRST). Il faut plutôt parler d’intelligence augmentée. Les algorithmes peuvent nous permettre de nous rendre meilleurs (apprendre plus et plus vite, aider des handicapés à marcher à nouveau par exemple). Il faut cesser de diaboliser le progrès.

 

 

Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

 

D’apprendre à apprendre. Nous sommes entré dans une nouvelle ère où c’est l’humain qui va faire la différence dans sa capacité à se transformer, à évoluer, à s’adapter. Les entreprises ou les individus qui apprennent à devenir une meilleure nouvelle version d’eux même sont ceux qui gagneront demain.

 

 

 

En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

 

Je suis en plein lancement de ma nouvelle start-up : Clind. La contraction de Clever et Mind. Ce projet est en gestation depuis près de 10 mois, j’ai déjà constitué une équipe entre Paris et Montpellier. Il s’agit de créer justement une solution personnelle qui facilite le partage de connaissance pour apprendre plus vite et mieux. Lancement prévue début 2020, affaire à suivre…

 

Merci beaucoup, Gilles.

 

Le livre : GET SHIT DONE, Gilles Chételat, Editions LEDUC.s, 2019.

%d blogueurs aiment cette page :