Le social selling ou l’art de vendre à travers les réseaux sociaux se développe à grands pas. La vente quant à elle connaît des évolutions profondes depuis nombreuses années (comparaisons facilitée entre les différentes offres, évolution des critères de choix, participation de nouveaux interlocuteurs à la prise la décision, resserrement des contraintes légales, émergence de disrupteurs, développement du low-cost…). Des enjeux suffisamment forts pour nous souffler une question qui tue que nous avons réservée à Marie Fray : quels aspects de la vente le social selling contribue-t-il à développer, simplifier, améliorer, enrichir, moderniser, pénaliser… ?

 

 

 

Non, le social selling n’est pas un mot à la mode. Mais bel et bien une technique marketing puissante au service des réseaux sociaux. On entend par “Social selling”, l’utilisation des réseaux sociaux pour vendre durant toutes les phases du parcours d’achat de vos clients.

 

Et on en compte 3 :

 

  • Prise de conscience : Votre prospect comprend qu’il a un problème
  • Prise de considération : Le prospect a compris son problème et étudie toutes les solutions qui s’offrent à lui
  • Prise de décision : Le prospect a pris sa décision et contacte le prestataire qui lui inspire confiance.

 

En fait, pour moi le social selling.. C’est une manière incroyable d’être plus attentif aux besoins de ses clients. Et d’être plus humain. Incontestablement, le social selling a transformé la vente et lui redonne tout son sens. Apporter de la valeur, répondre à un besoin, engager l’échange, mieux connaître ses prospects, faire mûrir son prospect dans son parcours de réflexion et bien sûr transformer l’essai !

 

Les techniques du social selling suppriment les barrières marque/consommateurs ;

Professionnels/prospects. Tout devient beaucoup plus accessible et chacun engage l’échange avec simplicité.

 

Les réseaux sociaux ont ce pouvoir magique de rassembler et de connecter entre professionnels à professionnels ou consommateurs en quelques secondes. Sur LinkedIn, notamment, en quelques secondes, en quelques clics, vous pouvez entrer en relation avec des milliers de personnes, des milliers de professionnels, de secteurs d’activité et cela partout dans le monde !

 

Et vous voilà connecter à une potentielle opportunité business, un futur partenariat,  une belle source d’inspiration, ou peut-être juste une échange sympa ! (on ne vend pas à tous les échanges non plus 😉)

 

Alors, vous imaginez ce potentiel décuplé avec une équipe commerciale ? Une équipe marketing ? Une stratégie Inbound Marketing ou vous distillez votre expertise et apporter de la valeur ? Vous créez une synergie business monumentale !!

 

À condition bien sûr de ne pas oublier, un mot, plus qu’indispensable “Social”

Donnez avant de recevoir. Soyez intéressant, avant d’être intéressé. Et vous en récolterez toujours les fruits. Et cela marche si vous êtes commercial, dirigeant, manager, salarié, en recherche d’emploi. Le social selling est universel et peut-être utilisé dans n’importe qu’elle circonstance.

 

Et je dirai même une chose ! LE SOCIAL SELLING M’A SAUVÉ LA MISE !

 

J’ai toujours été une grande timide, vous savez le genre de personne qui n’ose déranger personne, le genre de personne introvertie, que l’on n’entend pas beaucoup … (Mais qui est bien là 😅)

 

Alors quand je devais prendre le téléphone pour prospecter ..

 

J’étais littéralement tétanisée, voix tremblotante, énorme stress. Bref la prospection était un calvaire pour moi. Car qu’on se le dise en toute franchise, je ne suis pas du tout une commerciale dans l’âme. Alors le social selling me permet d’attirer des clients sans les solliciter ! 

 

Je crée du contenu, je révèle mon expertise régulièrement, je partage, j’interagis avec mon réseau, je saisis les opportunités sur les réseaux sociaux.

 

Linkedin est aujourd’hui mon unique canal d’acquisition. Je crée 2 posts/ par semaine et chacun génère environ 5 leads chauds par post.

 

Le social selling est très puissant !

 

En développant votre présence sur les réseaux sociaux, vous devenez plus visible, vous construisez votre crédibilité professionnelle et votre marque personnelle.

 

Et ça fera nettement la différence entre Pierre, Paul et Jacques qui font le même métier que vous car vous, vous donnez de votre personne au quotidien.

 

Les équipes commerciales ont tout intérêt de miser sur le social selling :

  • Le cycle de vente est raccourci
  • Vous distillez votre expertise
  • Vous devenez connu & reconnu dans votre secteur
  • Vous inspirez confiance
  • Vous allez devenir une habitude auprès de votre communauté, en cas de besoin votre client, pensera directement à vous, comme un réflexe cognitif.

 

Alors bien sûr, faire du social selling, c’est ne pas uniquement avoir un profil sur les réseaux sociaux et basta ! Non c’est construire son réseau, développer une vraie stratégie (alliance des équipes marketing & commerciale), valoriser sa ligne éditoriale, la création de contenu orientée client, avoir des actions au quotidien, faire preuve de régularité.

 

De cette façon, vous allez développer, créer, accélérer, valider d’importantes opportunités business.

 

Arrêter de vendre, faites-vous acheter !

 

Alors prêt à révéler le social seller qui est en vous ?

http://mariefray.com/

 

Merci Marie

Merci Bertrand

 


Le principe de la Question qui tue et les règles du jeu sont simples :

1 – L’interview est composée d’une seule et unique question.

2 – Celui ou celle qui répond, doit le faire exclusivement par écrit, via e-mail.

3 – L’interviewé a carte blanche et je n’interviens aucunement sur sa réponse.

4 – La réponse doit contenir à minima une dizaine de lignes, mais peut faire plusieurs pages et pourquoi pas, devenir le point de départ d’un prochain livre de l’interviewé.

5 – Toutes les photos, tous les liens hypertextes, toutes les vidéos, sont les bienvenues.

6 – L’interview est publiée sur le blog de Bertrand Jouvenot et sur Linkedin

7 – L’interviewé fera de son mieux pour répondre aux commentaires laissés sur Linkedin et Twitter notamment.

 

%d blogueurs aiment cette page :