Tel un “homme de l’être”, Vincent Avanzi parcourt le monde pour mieux distiller un peu de poésie en entreprise. Il nous invite surtout à devenir de plus belles versions de nous-mêmes, en trouvant notre “point génial” dans un livre éponyme. Interview d’un Chief Poetic Officer.

 

1. Bonjour Vincent Avanzi, pourquoi avoir écrit ce livre… maintenant ?

Le concept du Point Génial vient du fait que nous avons tous, hommes et femmes ou plus simplement âmes, en nous, une flamme, une étincelle de génie, un cadeau à offrir au monde, un 5ème élément magique qui nous permet de nous transcender et d’entrer dans notre plein potentiel, notre « zone de talent » avec une aura resplendissante et un être en service, utile, unique et sublime. Nous sommes tous, d’une manière ou une autre, appelés à briller telle une étoile et éclairer le monde avec notre merveilleuse richesse interne. Et à titre collectif, je rêve d’un futur où les sociétés sont organisées de manière à laisser chacun être sa plus belle version, vivre de ses talents les plus précieux, où chacun est à sa juste place en train de contribuer à notre avenir commun, tel un présent. Le futur du travail sera peut-être ce post capitalisme, ce « cap humanisme », dans lequel chaque actif économique pourra occuper un poste, créer son métier ou lancer une activité humaine avec une « utilité publique » (j’appelle cela faire son « Job UP ») et un sens, pour à la fois se réaliser et s’épanouir et aussi contribuer et faire sa part de colibris. Le but de ce livre est d’être un conseil d’orientation avec une méthode simple et essentielle pour toutes les jeunes générations mais aussi pour les personnes en reconversion professionnelle ou juste en questionnement de sens à leur existence, pour trouver leur Point Génial, dessiner leur propre voie royale et bâtir ensemble notre avenir idéal.

 

2. Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

Manifeste de la Planète Rêve : Il était une foi dans l’être, qui inaugure le voyage du livre, 50 ans après les premiers pas sur la Lune.

3. Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

Je crois qu’une vraie tendance du marché de l’emploi est celle où les actifs vont créer leur propre voie en fonction de leurs talents, passions, compétences, rêves, envies et besoins du monde. Il y a une réelle prise en compte de notre impact sociétal, humain et environnemental aujourd’hui. On ne peut plus faire fi du besoin de prendre soin de la planète et du climat. Les entreprises ont-elles-mêmes besoin de se réinventer pour pouvoir encore séduire leur clients, leurs employés, leurs audiences et être pérenne, d’où les politiques de « sustainability » (avenir durable, entreprises à mission, recherche de raison d’être, mesures de leur impact, bien-être au travail, etc). C’est une tendance de fond où l’on est véritablement en train d’entrer dans un post capitalisme et les entreprises qui survivront seront celles qui sauront le mieux s’adapter comme disait Darwin. La tendance actuelle est à la prise en « conte » non pas juste du taux de croissance mais aussi du « taux de conscience », « des business models mais surtout des entreprises un peu plus modèles » (extrait de la « Symphonie du Cap Humanisme »). Aussi chaque personne va-t-elle désirer avoir un travail qui soit utile pour le monde et dans lequel elle va pouvoir se réaliser. C’est pour cela que le sous-titre et le livre caché de l’ouvrage « Trouver son Point Génial » est « le livre de l’être, une ode à la vie de rêve en harmonie avec la planète ».

 

4. Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

Je dirai de ne pas miser classiquement sur le travail mais sur la passion, le rêve, la détermination et l’exception. La passion car cela permet de ne jamais vraiment « travailler », le rêve pour avoir foi en son avenir et son succès, la détermination car il faudra de l’endurance pour voir s’accomplir son rêve et dessiner sa voie en réunissant tout son moi sur la route de soi, l’exception car on peut tous trouver ce qui fait notre unicité exceptionnelle. J’aime bien cette phrase de Steve Jobs qui dit « connect the dots », connecter les points de son profil ou ses dons, car chaque épisode de vie nous fait progresser pour développer telle compétence, tel talent, tel savoir être, tel savoir faire, et notre voie de demain pourra être le résultat de toutes ces expériences là. Et c’est cela qui fera notre singularité car personne n’a la même expérience de vie et la même connaissance du monde que nous. Nous sommes tous uniques et nous avons tous un boulevard de rêves à réaliser sur une voie qui est la nôtre. A nous de continuer la route jusqu’à trouver ce Graal, qui apparaîtra par évidence une fois arrivé au sommet de sa montagne dans un monde de merveilles. Tout part du rêve et même l’échec est parfois la voie du succès, donc n’abandonnez jamais car sinon, vous ne serez plus là le jour où votre rêve s’accomplira. Passion, rêve, détermination, exception, le tout enrobé d’un peu d’audace et d’ode à la vie !

 

5. En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

La nature, l’océan, la biodiversité, le biomimétisme, l’écologie, l’agriculture du vivant, la communication inter espèces, ou comment nous pouvons nous reconnecter profondément à notre nature humaine avec cette part de conscience qui fait notre singularité humaine. Voir le monde invisible, entrevoir ses énergies, comme on peut le faire avec la poésie pour entrevoir le beau, le subtile, le vertueux, l’idéal, le merveilleux. La ruée vers l’aura de nos êtres de noblesse, pour voir apparaître une nouvelle civilisation d’êtres humains « essentiels » dont je parle dans le livre, ces personnes alignées, éclairées, éveillées, dans un monde un peu plus réenchanté, moins cartésien, plus connecté à l’humain et la vie sous toutes ses formes. « Vivre et laisser vivre » comme disait Gandhi.

 

Merci beaucoup, Vincent.

 

Le livre : Trouver son point G-énial, Vicent Avanzi, Marabout, 2019.