Si comme nous l’expliquions l’AI (Artificial Intelligence ou Intelligence Artificielle en Français) sera, parce qu’elle l’est déjà, différente de l’intelligence humaine et surtout plurielle, elle pourra suivre plusieurs voies de développement. En témoigne cette tentative, non exhaustive, de recensement des possibles formes qu’elle prendra :

  • Une intelligence comme celle de l’homme, mais simplement plus rapide dans sa capacité à apporter des réponses à certains types de questions.
  • Une intelligence vraiment lente, mais dotée d’une mémoire gigantesque.
  • Une intelligence globale, composée de millions de cerveaux éloignés géographiquement mais travaillant de concert.
  • Une intelligence collective composée de nombreuses intelligences avancées mais non conscientes qu’elles appartiennent à un même groupe.
  • Une super intelligence composée de nombreuses intelligences supérieures conscientes du fait qu’elles forment une unité.
  • Une intelligence capable d’entraîner, de stimuler et de développer la vôtre, mais pas celle de qui que soit d’autre.
  • Une intelligence capable d’imaginer une intelligence encore supérieure mais incapable de la créer.
  • Une intelligence capable de créer une intelligence qui lui soit encore supérieure, mais incapable de l’imaginer ou de la concevoir.
  • Une intelligence capable de créer une intelligence supérieure, une seule fois.
  • Une intelligence capable d’accéder à ses codes sources et pouvant donc améliorer ses propres modes opératoires.
  • Une intelligence supérieure sans aucune émotion.
  • Une intelligence à même de résoudre tous les problèmes, mais sans conscience d’elle-même.
  • Une intelligence ayant conscience d’elle-même mais incapable de résoudre un problème.
  • Une intelligence qui nécessite beaucoup de temps avant d’arriver à maturité et qui nécessite d’être protégée.
  • Une intelligence hyper lente, déployée entre des espaces hyper éloignés les uns des autres et donc invisible d’autres intelligences hyper rapides.
  • Une intelligence capable de se cloner elle-même un grand nombre de fois, rapidement.
  • Une intelligence capable de se cloner elle-même et de former une unité avec ses clones.
  • Une intelligence capable d’immortalité en migrant d’une plateforme à l’autre.
  • Une intelligence capable de rapidement faire évoluer la nature et ses modes d’acquisition de l’information.
  • Une nano intelligence qui constituerait la plus petite unité d’intelligence consciente d’elle-même.
  • Une intelligence spécialisée dans la prévision et l’élaboration de scénarios.
  • Une intelligence qui n’écrase jamais aucune donnée, ni n’en oublie, au point de conserver en mémoire même les informations fausses ou incorrectes.
  • Une intelligence mi animal mi machine constituant un symbiot.
  • Une intelligence mi homme mi machine constituant un cyborg.
  • Une intelligence recourant au quantum-computing et dont la logique nous échappe.
  • Une intelligence…

Une intelligence additionnelle à cette liste qu’il convient d’imaginer, d’inventer de créer.

S’il est entendu qu’aucune des ces nouvelles formes d’intelligences ne pourra émerger sans le digital, il va de soit qu’elles utiliseront bien différemment les données; les technologies et les ressources informatiques. Et que c’est bien l’intelligence de l’homme qui une fois encore jouera un rôle de premier plan.

Share