Le succès est traditionnellement expliqué par la combinaison de pré-dispositions personnelles, de travail et de chance. La persévérance serait en réalité sa cause première. Déjà des tests permettent de la mesurer. Alors, êtes-vous aussi persévérant que vous le pensiez ?

 

Le succès a longtemps été expliqué par la combinaison de facteurs internes tels que des dons, des talents, des dispositions, de facteurs externes telle la chance et surtout beaucoup de travail.

 

Depuis quelques années, des résultats d’études scientifiques, d’expérimentations ou simplement d’observations, concordent pour mieux faire émerger un nouveau paramètre dans l’explication du succès : la persévérance.

 

La persévérance se définie parfois péjorativement en disant qu’elle correspond à une forme d’entêtement, d’obstination ou d’acharnement. Mais elle est aussi la qualité d’une personne qui fait preuve de continuité, d’opiniâtreté, de constance, de ténacité. L’action de persévérer, consiste à résister, à durer, à tenir bon, à maintenir le cap, à ne pas lâcher. Les efforts qu’elle induit peuvent surtout conduire vers le succès.

 

La persévérance vaut donc d’être repérée chez les individus en vue d’anticiper leurs éventuels succès : réussites scolaires, carrières, projets entrepreneuriaux, etc. Mais comment faire ?

 

Tout simplement en effectuant un Grit Test (ou test de persévérance en français). Le Grit Test a été mis au pont par Angela Duckworth, qui n’a pas manqué de le populariser avec son livre Grit: The Power of Passion and Perseverance (Scribner, August 21, 2018).

Il repose sur deux traits qui prédisent la réussite : le courage et la maîtrise de soi. Le courage est assimilé à la capacité à conserver un intérêt et à maintenir un certain niveau d’efforts dans le temps. A laquelle s’ajoute la maîtrise de soi ou la capacité à ne pas s’écarter d’un but initial, même en présence de tentations gratifiantes qui détourneraient l’individu de son but initial…

 

Nous nous sommes livrés à l’expérience en effectuant notre Grit Test. Voici le résultat.

 

Nous serions donc largement plus persévérant que la moyenne des américains (il s’agit d’un test américain).

 

Et vous, êtes vous aussi persévérant que vous le pensez ?

 

Nous attendons vos réactions.

 

%d blogueurs aiment cette page :