C’est dans l’épreuve que l’on voit la véritable valeur des gens dit-on ? Rien ne prédisposait Ludivine Maestre à changer de carrière. Mais la liquidation subite du cabinet qui l’employait ne lui a guère laissé le choix. L’auteur du livre Comment j’ai réussi à changer de carrière nous raconte comment elle est parvenue à convaincre ses anciens collègues, aussi déstabilisés qu’elle, de la rejoindre pour rebondir, mieux repartir et surtout, disrupter le monde du conseil avec un nouveau type d’organisation.

1. Bonjour Ludivine Maestre, pourquoi avoir écrit ce livre… maintenant ?

L’agilité est au coeur des problématique d’emploi ou même de vie. plus que jamais, nous nous posons la question d’être soi même, heureux et épanoui !

J’accompagne, ainsi que mon équipe les transitions de carrières de professionnels ayant pour objectif de trouver leur place dans un monde du travail ayant banalisé la performance économique au point d’en oublier que l’humain est le moteur de cette performance !

Etre heureux au travail, c’est d’abord, être heureux tout simplement !

Nous le voyons aujourd’hui avec la montée en puissance du développement personnel. Dans les études, l’une des premières demande des salariés est l’épanouissent, plus que le salaire et le prestiges des hautes fonctions. Nous n’avons jamais eu autant de créateurs d’entreprises qu’aujourd’hui, notre belle région des Hauts De France avant d’être un terrain de miss France, voire de Miss Univers est aussi la deuxiième région la plus dynamique dans les créations d’entreprises. Pour créer, il faut d’abord avoir confiance dans son talent, c’est avec soi que l’on crée ! C’est donc peut-être un vrai sujet d’actualité !

2. Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

J’aime beaucoup le premier chapitre, celui qui ouvre le livre à l’opportunisme ! Je suis fière d’affirmer ” Opportuniste je suis, opportuniste je resterai, le mot ne me fait pas peur, il m’enchante au contraire, je le trouve beau et vrai.” J’ai beaucoup souffert de ce mot ! Issue d’une famille, dans laquelle il fallait accepter son destin et ne pas casser le code d’une classe sociale ouvrière, j’ai surfer sur les opportunités qui s’ouvraient à moi ! Etre opportuniste est mal connoté, il est de bon ton d’être fataliste, notre cluture Jjudéo chrétienne nous y a contraint ! Accepter, m^me malheureux le sort que l’on nous a choisi, accepter pour gagner sa place au paradis ! J’ai choisi mon paradis, il est là où je vaux être et est en constant. Rien n’est jamais figé à l’avance, tout but peut être modifié. Ce qui compte c’est d’être conscient de ses valeurs, motivations, compétences, aptitudes, et d’emprunter le chemin qui nous convient !

3. Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

De belles tendances émergent ! Le collaboratif, la responsabilisation, sont deux tendances que je constate dans les entreprises et auprès de mes candidats. Pourquoi, attendre des autres de trouver des solutions à votre place ? Pourquoi casser des murs s’il suffit de le contourner. J’accompagne actuellement des jeunes dans leurs orientations, ils m’épatent ! Ils croient en eux et comprennent la congruence entre les choix professionnels et leur ” super pouvoir”. Ils ont été blasé par leurs parents, licenciés après des années de bons et loyaux services rendus à la société, ils ont subis l’éclatement des sphères familiales et de leurs valeurs. Cette génération va bouleverser les codes de l’entreprise, la croissance n’est plus un moteur, ils veulent du sens, du vrai !

Les grosses sociétés ont quelques soucis à se faire, pour séduire ces jeunes, “l’intrapreneuriat ” plus que nécessaire…Ne plus brimer la créativité, l’intelligence collective, mettre ses salariés en action !

Les études menées en neuroscience ont d’ailleurs bien mis en évidence la plasticité du cerveau humain alors pourquoi chercher à le confiner dans un cadre tout petit ?

4. Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

Ayez confiance en vous, et pour citer Sénèque ” n’attendez pas que l’orage passe, apprenez à danser sous la pluie !” j’adore cette citation !!!

5. En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

En un mot, vous êtes dure avec moi !!! Je vous le livre, j’écris actuellement un second ouvrage sur l’orientation et le développement des talents chez l’enfant ! Pourquoi attendre 45 ans pour choisir la voie qui vous rendra heureux…Alors je remonte un peu dans le temps :-

Merci beaucoup, Ludivine

Le livre : Comment j’ai réussi à changer de carrière, Ludivine Maestre, Maxima, 2019.

Propos recueillis par Bertrand Jouvenot | Conseiller | Auteur | Speaker | Enseignant | Blogueur